Projets jeunes

Projets jeunes aidés par la Ville de Vaucresson

La Ville de Vaucresson accorde une fois l'an des subventions d’aide aux projets montés par des jeunes vaucressonnais de 18 à 25 ans inclus

Vous avez un projet ?
Déposez-le auprès du Service jeunesse et sports. Il est examiné par la commission d’attribution qui propose ensuite les dossiers retenus au vote du Conseil municipal.

Date limite de dépôt pour l'année 2017 : 28 avril.
Renseignements au Service jeunesse et sports : 01 71 02 80 25

Le projet jeunes 2016 : Projet Les enfants du Cambodge été 2016

Neuf étudiants en médecine sont partis en mission humanitaire au Cambodge dans l’orphelinat de Trapaing Krapeu.
Ce projet a été financé par les villes de Vaucresson, Saint-Germain-en-Laye, le Conseil départemental des Hauts-de-Seine et des particuliers.

Les objectifs de la mission :
Logement : nous avons financé le troisième étage du dortoir et participé à sa construction.
Education : tous les jours, nous donnions deux cours de français et 1 fois tous les deux jours des cours d’anglais. Nous avons avancé le salaire de 2 professeurs de français et d’anglais pour l'année et fourni du matériel scolaire à chaque enfant.
Hygiène : des brosses à dent et du dentifrice ont été fournis et nous avons appris aux enfants à s'en servir. Des poubelles ont été offertes pour la cour et nous avons inculqué des bases de gestion des déchets. Un kit de premiers secours a également été offert à l’orphelinat.
Par ailleurs, avons participé au financement des repas des enfants et de l’électricité.
Loisirs : sortie à Phnom Penh, au zoo. Achat de jeux et organisation de veillées. Notons que l'orphelinat a toujours besoin d’aide notamment pour le ramassage scolaire, l’épuration de l'eau, le ramassage des ordures…

« Or Koon Charan » (Merci beaucoup en Khmer) : Astrid Weiller Vaucressonnaise, Stella Huet, Thibault Fontanie, Anthony Gabriel, Cécile Echard, Vincent Agaleridis, Raphaël Julienne, Marie Bitoun, Lucie Tiravy.


Vidéo du projethttps://www.youtube.com/watch?v=B6prR2S9Rq4

Le projet jeunes 2015 : Projet Bénin

Soutenus par la ville de Vaucresson, et mus par le désir commun de donner de soi pour autrui, 8 étudiants en médecine de l’université Pierre et Marie Curie (Paris VI) se sont rendus au Bénin, dans le village de Saclo, en août 2015.

Leur action consistait à apporter leur aide à l’école primaire du village en dispensant des cours de soutien scolaire en mathématique et en français aux élèves les plus en difficulté. «
Pour appuyer notre enseignement, vous avons apporté des fournitures scolaires collectées à L’Ecriture, librairie de Vaucresson » explique Louise, vaucressonnaise depuis seize ans.
Les huit étudiants ont également réalisé des ateliers de prévention des maladies sexuellement transmissibles et de formation aux gestes de premiers secours (massage cardiaque et mise en position latérale de sécurité) grâce à des mannequins qu’ils avaient pu financer.
Outre ces activités réalisées sur place, le groupe a pu financer, grâce aux sommes récoltées en France, la construction d’une salle de lecture dans l’école, l’acquisition d’un groupe électrogène pour le dispensaire afin de pallier aux coupures de courant qui nuisaient à la bonne conservation des vaccins dans les réfrigérateurs, et l’achat de médicaments qui seront donnés aux plus démunis au décours des consultations.

Le groupe est unanime « grâce au soutien scolaire, aux ateliers de formation et aux activités ludiques que nous réalisions tous les après-midi avec les enfants, nous avons pu nous rapprocher de la population. Il y a eu un échange mutuel qui a été bénéfique à chacun d’entre nous, béninois comme français !
Notre action sur place nous a conduit à nous ouvrir aux autres, et à nous confronter à un environnement différent de celui qui nous est habituel, notamment au regard du système médical de proximité d’un pays en voie de développement. De plus nous avions l’occasion de transmettre notre expérience, quoiqu’encore modeste, à la population.
Notre rencontre avec la population béninoise, notamment les enfants, la découverte de la culture et la prise de conscience du manque de moyens (structures médicales, absence de collecte de déchets, etc) ont contribué au « choc culturel » auquel nous avons été confrontés.

Nous avons découvert un pays, une culture, une manière de vivre et de voir la vie et des mentalités nouvelles. Nous n'en avons eu bien sûr qu'un simple aperçu n'y étant resté qu'un mois. Pourtant cela nous a déjà beaucoup apporté en nous montrant ce qu'il existe au-delà de nos habitudes occidentales.
Ce voyage nous aura appris à observer et à ne pas glorifier nos idées et habitudes : d’autres vérités existent et leur découverte forgent notre expérience et nos mentalités.
Nous remercions très sincèrement tous les particuliers et les structures qui nous ont offert la possibilité de vivre cette expérience et d’offrir notre aide à ce village. »